Après des études de psychologie et de sociologie, Micheline Belle a consacré sa vie professionnelle, à la Sorbonne et à l'Université René Descartes, à l'écoute des étudiants pour les aider à trouver leur chemin. Elle a réalisé un film de 21 mn, « le fil d'Ariane » qui décrit cette expérience, et une étude psycho-sociologique qui analyse les motivations et les parcours des étudiants de sciences humaines.

    Elle a, en parallèle, collaboré aux activités de l'association « Arts et Techniques du Cinéma et de la Télévision », fondée par le grand directeur de la photographie Henri Alekan et le cinéaste Louis Daquin.

    Son premier roman Jean des Ardennes est un hommage à Jean son grand-père, symbole vivant le l'humanité, en même temps qu'une fable qui vilipende l'argent et le chacun pour soi.